policier tue

Un policier : Abat un étudiant pour non port du masque


Un étudiant a été tué par un policier à Kinshasa, en République démocratique du Congo. Samedi, après l’avoir accusé de ne pas porter de masque.

Honoré Shama, étudiant à la Faculté des Arts de l’Université de Kinshasa

Un étudiant de l’Université de Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC) a été tué par un policier. Samedi parce qu’il ne portait pas de masque de protection. Alors qu’il filmait une vidéo dans le cadre d’un atelier de comédie pratique, ont rapporté des témoins et des médias.

policier tué

Un policier lui a demandé de mettre son masque, a déclaré à l’AFP Patient Odia, son camarade présent lors de l’incident.

Abattu à bout portant

agression policier

« Malgré ses explications et après avoir montré son masque, le policier en colère parce qu’il attendait de l’argent. L’a accusé de résistance et l’a abattu à bout portant », a-t-il ajouté.

D’autres témoignages ont également été recueillis par Top Congo, une radio à forte audience en RDC et plusieurs médias en ligne.

Le policier s’est échappé

« La police a arrêté deux policiers, présents pendant l’incident provoqué par leur collègue policier irresponsable en fuite ainsi que le chef de poste de police de Bel Air à Mont Ngafula.

Les recherches continuent pour retrouver le policier fugitif », a réagi auprès de l’AFP le général Sylvano Kasongo, chef de la police de Kinshasa.


Le port d’un masque est passible d’une amende de 10 000 francs congolais (5 dollars). Cependant, à Kinshasa, les policiers sont régulièrement accusés de délivrer des amendes et de détourner de l’argent sans délivrer de reçu.

Selon les statistiques publiées de vendredi par les autorités sanitaires : depuis le début de la pandémie en mars 2020 la RDC a enregistré 47 786 cas et 1 021 décès.

Les vaccinations sont suspendues dans le pays depuis le 10 juillet, les stocks de vaccins d’AstraZeneca étant périmé.

Laisser un commentaire