emmanuel macron président

Pegasus : Emmanuel Macron accro à son portable

COMMUNICATION : Alors qu’il est l’une des cibles potentielles du logiciel Pégase, Emmanuel Macron n’a jamais caché qu’il était accro à ses téléphones portables et qu’il aimait envoyer des SMS tard le soir.

Emmanuel Macron est accro à ses téléphones portables.

Deux d’entre eux sont même présents sur la photo officielle du chef de l’État, à côté de livres et d’une horloge à double cadran.

Telegram, Whatsapp, Signal :

Emmanuel Macron utilise toutes les applications possibles pour communiquer avec ses interlocuteurs. Il échange à toute heure du jour comme de la nuit. C’est via l’un de ses appareils que le président a possiblement été espionné par une puissance étrangère utilisant le logiciel Pégase, a-t-on appris mardi.

Pourtant, l’Élysée fait tout pour éviter de telles mésaventures.

« Les smartphones personnels du président sont régulièrement changés », a indiqué mardi une source gouvernementale à LCI.

Après les révélations selon lesquelles le chef de l’État et les membres du gouvernement figuraient sur la liste des cibles potentielles de logiciels espions.

emmanuel macron

« Les systèmes d’exploitation et les applications sont mis à jour, tout comme les paramètres de sécurité. Des précautions extrêmement minutieuses sont prises, et lui-même est conscient des règles de sécurité et les suit. » Cependant, « il ne faut pas penser que tout d’un coup, après ces révélations, le chef de l’État va dire ‘ah non, je n’utilise plus mon téléphone' ».


Emmanuel Macron de nombreux textos nocturnes

Il est en effet difficile pour Emmanuel Macron de se passer de ses téléphones, selon ceux avec qui il échange.

« On appelle le président sur un téléphone et il rappelle sur un autre », raconte l’un d’eux au Parisien.

En septembre 2020, toujours auprès du quotidien, un ministre déclare

« Il n’a aucun problème avec le décalage horaire. C’est un avantage, mais pour nous c’est parfois difficile. Le coup de fil à quatre heures du matin pour parler politique, comment dire ? ».

C’est aussi par SMS qu’Emmanuel Macron aime recueillir l’avis de ses interlocuteurs. Dans « Un personnage de roman », Philippe Besson raconte que le chef de l’État commence ses textos ainsi :

« Comment tu sens les choses ? »


Mais avoir autant d’appareils et autant d’interlocuteurs n’est pas sans risque.

En septembre 2017, le numéro d’un des téléphones du président avait été révélé sur internet, l’obligeant à en acquérir un nouveau. Cela lui a permis de s’amuser un peu et a conduit à quelques malentendus. Un ministre qui a reçu un message non signé avec ce nouveau numéro a demandé :

« Excusez-moi, mais qui êtes-vous ? »

« C’est votre président », a répondu le chef de l’État,

ajoutant quelques minutes plus tard : « C’est Emmanuel Macron. »


En plus de ces téléphones personnels, pour échanger sur des sujets sensibles et secrets avec les autres membres du gouvernement, Emmanuel Macron dispose d’appareils hautement sécurisés, sur lesquels l’installation d’applications est impossible. Ces téléphones n’autorisent que les appels vers d’autres appareils identiques.

Laisser un commentaire