nabilla fortune

Nabilla : condamnée à une lourde amende

Mercredi 28 juillet l’influenceuse Nabilla Benattia-Vergara a été condamnée à une lourde amende, a annoncé le ministère de l’Économie. Elle avait fait la promotion de services de formation commerciale sur les réseaux sociaux.

Il y a des règles à respecter sur les réseaux sociaux, même quand on est l’une des plus grandes stars d’Internet. Et c’est ce à quoi, veille la Direction générale de la concurrence de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Mercredi 28 juillet, la star de la téléréalité Nabilla Benattia-Vergara en a fait les frais. L’influenceuse a dû s’acquitter d’une amende de 20 000 euros.

Pour des pratiques commerciales jugées trompeuses.

Auparavant, une enquête avait été ouverte sur les choses mystérieuses que la jeune femme pouvait vendre sur Internet. Sur le réseau social Snapchat, elle faisait même la promotion de services de formation au trading, selon un communiqué de la DGCCRF. Le site en question serait spécialisé dans la vente et l’achat de bitcoins. Mais le problème est que l’influenceuse n’a jamais mentionné à ses fans qu’elle était rémunérée en retour par les opérateurs du site.

Des informations exagérées


Pire encore, dans la même histoire, Nabilla Benettia-Vergara défend le produit pour ses services gratuits. Mais pas seulement, selon le communiqué de presse, la star fait même l’éloge du site pour « la récupération systématique des sommes investies et [les] rendements allant jusqu’à 80% grâce à leurs conseils ».

En ce sens, l’enquête indique qu’il s’agit bien de pratiques commerciales trompeuses. En effet, l’internaute serait « trompé » par les caractéristiques réelles du site. « Le recours aux influenceurs est devenu un moyen important de promotion des marques. Rémunérés en produits gratuits ou, plus souvent, par des contrats commerciaux, les influenceurs se professionnalisent et doivent, à ce titre, respecter les règles prévues par le code de la consommation « , conclut la DGCCRF dans son communiqué.

Laisser un commentaire