Johnny Hallyday : Le concert fait face à un incroyable défi juridique

Johnny Hallyday : Le concert fait face à un incroyable défi juridique

Bien que le concert organisé par Laetitia Hallyday doit avoir lieu le 14 septembre. La société de divertissement revendique la propriété et le droit d’utiliser l’hologramme de Johnny Hallyday créé pour la tournée, comme nous l’avons appris le 25 juillet. Au « Journal du dimanche ».

Les fans du légendaire Johnny Hallyday ont sans doute été ravis par la nouvelle. En juin dernier, Le Parisien annonçait que le 14 septembre, l’hallyday serait annoncé.

« Le 14 septembre, un grand concert hommage à Johnny Hallyday, « Que je t’aime », aura lieu à l’Accor Arena de Bercy, à Paris. La soirée, conçue par Laetitia Hallyday.

La société de production des amis du chanteur Mathieu Vergne et Anne Marcassus (DMLS TV), ainsi que l’équipe du lieu, réunira un grand nombre de proches du chanteur décédé en décembre 2017.

Parmi les personnalités présentes figurent :

  • Pascal Obispo,
  • Patrick Bruel,
  • Yodelice,
  • Louane,
  • Gérald de Palmas,
  • Calogero,
  • Gad Elmaleh,
  • Julien Doré
  • et Slimane.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Laeticia Hallyday (@lhallyday)

Pour le plus grand plaisir des nostalgiques, ils interpréteront tous les plus grands succès de Johnny Hallyday.

Mais cet événement pourrait être entaché d’une ombre.

En effet, la compagnie de spectacles basée à Reims organise actuellement une tournée Hallyday appelée Gabrielle Tour, qui mettra en scène un hologramme du dieu de la jeunesse.

L’avocat du producteur rémois a envoyé un courrier à DMLS TV pour l’informer que les droits sur les hologrammes de Johnny Hallyday ont été déposés, comme le rapporte le JDD de ce dimanche 25 juillet.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Johnny Hallyday (@jhallyday)

Opposition à la « privatisation » de l’image de Johnny Hallyday

« Un hologramme est une œuvre d’art soumise au droit de la propriété intellectuelle et au régime juridique du droit d’auteur », écrit l’avocat Emmanuel Ludot, rapporte le JDD.

Bien sûr, cette nouvelle a été très bouleversante pour Laeticia Hallyday et son équipe. Il est inconcevable pour eux qu’une image d’une étoile morte soit à ce point « privatisée » et qu’une personne extérieure ne puisse en revendiquer la propriété.

Cependant, un avocat de la compagnie du spectacle, Backstage Management Agency, affirme que l’utilisation d’hologrammes similaires à ceux qu’ils ont créés et enregistrés comme droits d’auteur auprès de la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) constituerait une « contrefaçon ».

Les complications juridiques continuent

Et ce n’est pas tout.

L’avocat a également adressé une requête au président du tribunal administratif de Paris, indiquant que les sociétés de production organisant le concert hommage à Bercy exerceraient

« des activités qui, selon le JDD, ne sont pas conformes aux dispositions relatives à l’exercice de la profession d’entrepreneur dans le domaine du spectacle vivant ».

Cela entraînerait une « rupture d’égalité » et une « concurrence déloyale » avec les entreprises qui pourraient demander des licences conformes.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Laeticia Hallyday (@lhallyday)

Laetitia Hallyday n’en a donc pas fini avec les problèmes qui se sont accumulés depuis la mort de son mari. Rappelez-vous la bataille juridique qui a secoué le clan du chanteur décédé au sujet de son héritage…

2 réflexions sur « Johnny Hallyday : Le concert fait face à un incroyable défi juridique »

Laisser un commentaire