franck ribéry

Franck Ribéry : pas jugé bon de payer l’addition

Pourtant, loin d’être dans le besoin en raison de son statut de sportif, un célèbre footballeur n’a pas jugé bon de payer l’addition de ce qu’il avait mangé…


Tête en l’air ou intentionnellement, Sarah ne sait pas, mais une chose est sûre, elle était de sa poche. C’est sur le plateau de Tout le monde veut prendre sa place, présenté par Nagui, que la candidate a, ce 30 juillet, raconté son anecdote sur sa rencontre, qu’elle aurait peut-être préféré éviter, avec un célèbre footballeur de l’équipe de France : Franck Ribéry.


Sarah, la candidate du jour a rencontré plusieurs célébrités à travers ses métiers ou ses activités, comme Rihanna et Kanye West par exemple. Mais la rencontre qui l’a le plus marquée est sans aucun doute celle avec Franck Ribéry alors qu’elle travaillait dans un restaurant.

« Quand j’étais étudiante, je travaillais au restaurant et j’ai eu l’honneur de servir de nombreuses célébrités, dont Franck Ribéry. Très gentil aussi, qui venait avec des amis. Très gentil, très avenant, humainement rien à dire. »
« Nous avons dû mettre de notre poche pour combler le vide dans la caisse enregistreuse ».

Car oui, si tout avait bien commencé, la jeune femme a finalement très vite déçu.

« Et en fait, malheureusement, il est parti sans payer l’intégralité de l’addition… ».

Provoquant un choc chez les téléspectateurs, mais surtout chez Nagui, véritable fan de Franck Ribéry

« Mais je l’ai quand même embrassé. Mais alors nous avons dû mettre de notre poche pour combler le vide de la boîte ». N’en croyant pas ses oreilles, le compagnon de Mélanie Page a alors affiché sa déception « Mais là, il vient de perdre tant de points… sans rire ? », avant de lui demander si elle n’avait pas réussi à s’arranger avec son patron.

Malheureusement, l’information est bien réelle. La jeune femme de l’époque a dû assumer, seule l’ardoise de Franck Ribéry

« C’est comme ça que ça se passe après. A l’époque, j’étais chef de rang, je ne chargeais même pas mes commis. A l’époque, c’est moi qui mettait l’argent…. Ce n’était pas une somme astronomique pour être très honnête avec vous. C’était une chicha, donc ce n’était pas énorme non plus, mais voilà… Il m’a quand même laissé un bon pourboire, donc ça a un peu compensé ! ».

Laisser un commentaire