vaccin contre la covid-19

Emmanuel Macron : Répond aux anti-vaccination

A peine arrivé en Polynésie française. Le Président de la République s’est adressé aux personnels de santé pour leur rappeler l’importance des vaccinations. Au lendemain d’importantes manifestations contre la mise en place du pass sanitaire dans toute la France.

« En ce moment, quand on parle de cette variant Delta, l’épidémie repart de plus belle. Mon message est simple : faites-vous vacciner.

Ce dimanche, à l’occasion de son déplacement en Polynésie française, Emmanuel Macron, en présence des soignants de l’hôpital de Taoiseach (Tahiti), a rappelé l’importance de se faire vacciner pour stopper la propagation du Covid-19.

« Tous les agents de santé que j’ai rencontrés depuis le début de ma visite ici ont été clairs :

« Nous croyons en la vaccination ». Vous êtes tous engagés dans la science et les soins.

Quand la science vous donne les armes, il faut les utiliser », a déclaré le Président de la République, lors de sa première visite officielle à une équipe d’outre-mer, ajoutant que « la vaccination est la bataille clé ».

La vaccination est une « arme » contre le virus.


Bien que le variante Delta se propage rapidement et représente actuellement plus de 80 % de tous les cas positifs en France, le chef de l’État a déclaré que « la pression va continuer à augmenter dans les semaines à venir« .

« Vous êtes les soldats en première ligne. Je sais que vous serez soumis à une forte pression dans les semaines à venir. Je vous en remercie encore. J’espère que nos concitoyens réalisent la chance qu’ils ont d’avoir des hommes et des femmes qui sacrifient leur temps pour les soigner et les accompagner », a-t-il ajouté.

Répondant aux questions des journalistes réunis, Emmanuel Macron a insisté sur le fait que la vaccination est une « arme ». « Si vous aimez votre liberté et respectez les autres, la seule chose que vous pouvez faire est de vous faire vacciner », a-t-il déclaré.

Selon le chef de l’État

« il n’y a pas de liberté sans devoir« . « La liberté n’existe pas lorsque je ne dois rien à personne. Que vaut votre liberté si vous dites que vous ne voulez pas de la vaccination ? Si demain vous infectez votre père, votre mère ou moi, je serai la victime de votre liberté (…) Ce n’est pas de la liberté, cela s’appelle de l’irresponsabilité, de l’égoïsme« , a-t-il déclaré avec colère.

Une mobilisation parfois « cynique, manipulatrice ».

Emmanuel Macron a assuré qu’il « assume pleinement » les décisions prises « le 12 juillet ». Notamment la vaccination obligatoire des infirmières et le renouvellement du passeport santé. Il a insisté sur le fait que ces mesures sont « proportionnées ».

Bien que 161 000 personnes aient manifesté contre le Pass sanitaire dans tout le pays samedi

Le chef de l’État a rappelé que « les manifestations sont un droit constitutionnel ».

« Je respecte toute personne qui s’exprime librement dans notre pays. Je les écoute avec beaucoup de considération », a-t-il déclaré, fustigeant cependant ceux qui sont « dans la mobilisation irrationnelle, parfois cynique, manipulatrice ».

Laisser un commentaire